Alger : Deux étudiants en grève de la faim à l’Ecole Normale Supérieure de Kouba

0
276

Deux étudiants de l’Ecole normale supérieure de Kouba, à Alger observent une grève de la faim qui dure depuis le 27 octobre dernier. Idris Sedara et El-Hadi Bouakkaz précisent, dans un courrier envoyé à la Ligue algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH), que leur geste est justifié par le refus des autorités universitaires de se prononcer sur les pratiques de « hogra » dont ils sont victimes pendant leur cursus universitaire.

étudiants faim

Des pratiques qui les empêchent de passer aux paliers supérieurs. « Nous avons épuisé tous les recours possibles », indiquent les deux étudiants dans leur missive. Ils se disent choqués par l’indifférence des autorités face à la dégradation de leur état de santé. Ces deux étudiants dorment toujours dans les couloirs de l’enceinte universitaire en attendant une solution. Les médecins qui suivent leur situation tirent, cependant, la sonnette d’alarme. Des étudiants de l’ENS de Kouba ont constitué un comité de soutien en faveur de leurs collègues grévistes.

E. W.