Selon différentes sources sécuritaires et gouvernementales françaises, le Président Abdelaziz Bouteflika serait hospitalisé à la clinique d’Alembert de Grenoble. Après plusieurs passages par le Val-de-Grâce à Paris, pourquoi cette clinique du sud-est de la France en particulier ? Plusieurs hypothèses.

Si la présidence algérienne nie toujours, plusieurs sources à Grenoble confirment qu’Abdelaziz Bouteflika aurait été admis à la clinique d’Alembert de Grenoble en fin de semaine. Pourquoi ce choix après une longue hospitalisation au Val-de-Grâce en avril 2013 et un contrôle médical dans ce même hôpital en janvier dernier ?

Advertisement

Plusieurs éléments de réponse sont d’ores et déjà avancés par des journalistes sur place. Le quotidien régional français évoque sur son site internet la présence à la clinique de Grenoble d’un médecin qui travaillait au Val-de-Grâce et de l’existence dans cet hôpital d’un centre spécialisé dans la simulation neurologique.

Une autre hypothèse n’est pas à écarter. La présence du neurochirurgien Alim-Louis Benabid, professeur à l’Université Joseph Fourier de Grenoble et récemment distingué par le prestigieux prix international « 2015 Breaktrough Prize » pour ses travaux sur la neurostimulation profonde dans le traitement de la maladie de Parkinson.  Ce Professeur émérite est réputé internationalement pour ses travaux et mérites scientifiques. Fils d’un médecin algérien originaire de Bordj Zemoura et d’une infirmière française, il est parmi les médecins français les plus compétents dans le monde.  Le professeur Benabid a travaillé sur les tumeurs cérébrales et les mouvements anormaux. Il a mis au point des méthodes chirurgicales révolutionnaires. Abdelaziz Bouteflika a-t-il donc été transféré à Grenoble pour se faire soigner spécialement par ce médecin émérite ? La question n’a pour l’heure aucune réponse précise.  Rappelons enfin que l’état de santé du Président algérien connaît des complications suite à un AVC en avril 2013.