Le 19 novembre prochain aura lieu l’ultime journée des éliminatoires de la CAN2015. Six tickets pour disputer la compétition en Guinée Equatoriale sont encore à pourvoir.

L’affaire est déjà réglée pour les groupes C, F et G. Les six qualifiés de ces groupes sont le Burkina Faso, le Gabon, le Cap-Vert, la Zambie, la Tunisie et le Sénégal. Le sort des équipes des groupes A, B et D n’est pas encore totalement scellé. Actuellement, les premiers qualifiés de ces groupes sont, respectivement l’Afrique du Sud, l’Algérie et le Cameroun.

Le suspens entoure le groupe E. Le Ghana, l’Ouganda, la Guinée et le Togo ne sont pour l’instant,  ni éliminés, ni qualifiés. Rappelons au passage que pour atteindre la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, les deux premiers de chaque poule sont qualifiés. Est également qualifié le meilleur troisième, toutes poules confondues.

Ne pas crier victoire trop tôt

L’Algérie n’a remporté qu’une seule Coupe d’Afrique. C’était en 1990 à domicile. Rabah Madjer était alors capitaine de l’Equipe Nationale. Pour l’ancienne gloire du football algérien, qui s’exprimait lundi dernier sur les ondes de radio Jil FM : « le moment est venu pour que l’Algérie accroche une deuxième étoile sur le maillot. Nous disposons d’une équipe nationale qui possède tout pour monter sur le toit de l’Afrique. » Pour cette 30eme édition, l’Algérie pourrait se retrouver face à des clients potentiellement dangereux. Les Fennecs, 8e de finaliste de la Coupe du Monde ne doivent pas crier victoire trop tôt.

Avant de monter sur le toit de l’Afrique, l’Algérie devra se frotter à des équipes particulièrement en forme à l’image du Cameroun. Les Lions Indomptables n’ont perdu aucun de leurs cinq matches de qualification (4 victoires). Sortis des qualifications en solide leader du groupe D (13pts) devant la Côte d’ Ivoire (9pts), le Cameroun pourra compter sur ses remparts, le Lyonnais Bedimo et du Marseillais N’ Koulou, pour stopper les assauts algériens. Les lions ne sont pas indomptables pour rien. D’un coup de griffe, les atouts offensifs Aboubakar, Moukandjo et Choupo-Moting, peuvent surprendre l’adversaire à tout moment.

Le Burkina Faso, l’Afrique du Sud et le Ghana ont également du potentiel pour créer des problèmes à la formation de Christian Gourcuff. La Tunisie, discrète, qualifiée pour la 12eme fois consécutive et première de son groupe devant le Sénégal pourra se montrer elle aussi dangereuse grâce à ses milieux Khazri (Girondins de Bordeaux) et Abdennour (AS Monaco).

Les Verts restent néanmoins les grands favoris de la compétition. Grâce à leur nouvelle génération de joueurs déterminés à défendre coûte que coûte les couleurs de leur pays, et dont le talent ne trompe personne, Yacine Brahimi et ses coéquipiers sont plus que capable d’ajouter une deuxième étoile à leurs maillots. Le technicien Christian Gourcuff nouvellement arrivé à la tête de l’Équipe Nationale sera un aout majeur dans la continuité du processus de construction des Verts pour peut être mettre fin à 25 années de disette footballistique.

Notez cet article