Chlef : Que va faire la police contre le député “agresseur” ?

0
460

La DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) n’a pas, apparemment, apprécié le comportement du député du RND (Rassemblement national démocratique) qui a insulté, le 1er novembre dernier, un policier dans la wilaya de Chlef. Selon le quotidien arabophone “El Khabar”, la direction de la police a diligenté une enquête qui sera effectué par des éléments de l’inspection régionale de Blida.

Les enquêteurs se sont déplacés sur les lieux jeudi. Pour rappel, à l’occasion des festivités du 60è anniversaire du déclenchement de la guerre de libération national, le 1er novembre dernier, un agent de la circulation a demandé au conducteur d’un véhicule, qui n’est autre que le député RND de la wilaya de Chlef, stationné devant la maison de la culture de Chlef de se déplacer car il distribuait la circulation.

L’élu, n’ayant pas apprécié d’être “remis à l’ordre”, est sorti de son véhicule et a lancé des insultes envers le policier qui s’est senti, selon ses dires, “humilié”. L’affaire a même failli prendre des proportions graves. Ses collègues avaient menacé de sortir dans la rue pour dénoncer la «hogra» qu’a subit l’agent de la circulation. Il a fallu l’intervention du chef de la sûreté de wilaya de Chlef, qui a promis à ses éléments qu’aucun autre policier ne soit la cible de tels agissements, pour que les choses se calment. A noter, par ailleurs, que les proches du député ont tenté une médiation afin que le policier retire sa plainte. Ce qu’il a énergiquement rejeté.

Mais la plainte du policier contre le député RND de Chlef a peu de chance d’aboutir. En effet, un député ne peut être traduit en justice que si le parlement adopte le retrait de son immunité parlementaire.

Elyas Nour