Lors de la conférence de presse de Caarama assurances organisé à l’hôtel El Djazair mardi matin, le Président Directeur Général de Caarama assurance, M.Mokhtar Naouri, a fait une présentation de l’ « innovation produits & modernisation de la gestion pour une meilleure satisfaction de la clientèle ».

Caarama assurance s’est spécialisée dans l’assurance de personne. Filiale issue à 100% de la CAAR, cette compagnie d’assurance a été créée en février 2011. Quelques mois après sa création, la société avait réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard de dinars. Elle est actuellement leader du marché des assurances à la personne avec un chiffre d’affaires équivalent à 1 milliards 799 millions de dinars en 2012 et près de 2 millions en 2013. Les prévisions de clôture pour l’année 2014 visent à atteindre 1 milliards 800 millions de dinars. Mais le constat est sans appel, ce secteur crucial est encore trop peu développé en Algérie.

Fruit d’une longue réflexion et d’une préparation minutieuse, la société Caarama revêt un caractère stratégique en tant que filiale de la CAAR. Comme la société l’évoque sur son portail internet, elle permet entre autre de  :

– constituer le meilleur moyen de développer le segment des assurances de personnes qui reste insuffisamment développé en dépit d’un fort potentiel ;
–  rester la meilleure démarche en vue de se doter d’un outil de pénétration d’un marché exigeant en terme d’innovation, de marketing, d’ingénierie financière, etc. ;
– mettre en place une bonne interface pour un partenariat fructueux, à envisager dans un très proche avenir, à la fois avec un organisme bancaire local – dans  une démarche de bancassurance – et, avec un partenaire étranger, assureur ou réassureur de renommée internationale – dans le but d’assurer un transfert technologique à la filiale.

En ce sens, les conférences proposées par Caarama assurance ont pour but de booster ce secteur naissant en Algérie. Se faire connaitre, diffuser ses idées, cibler ses clients, c’est impérativement ce dont à besoin la filiale de la CAAR pour croitre et élargir ses activités dans le pays. Dans un marché très peu exploité, il est nécessaire d’innover dans ses produits.
Caarama assurance à pour mission de « délivrer des garanties, prendre en charge des prestations, fournir de l’assistance aux personnes lors de l’exercice de leurs activités privées et professionnelles, à domicile, sur leur lieu de travail ou en déplacement en Algérie ou à l’étranger ».
Ces sociétés innovantes ont un véritable pari à relever en Algérie.

Un marché en retard

Pour comprendre l’importance de ce marché, il est capital de rappeler un point important. Dans les pays musulmans et notamment en Algérie, la demande liée à l’assurance et à l’assurance des personnes en particulier est très faible. Une raison à cela. Le secteur de l’assurance comme activité économique a tardé à se développer. La plupart de ses pays ont amorcé leur phase de développement économique moderne au cours de la seconde moitié du 20e siècle. Or, le développement de l’assurance dépend principalement des institutions commerciales modernes et des investissements.

Aussi, au sein des sociétés de tradition musulmanes, l’assurance est toujours perçue de façon négative. Elle est assimilée à l’usure et accusée de contrarier la volonté divine. L’Algérie a entamé plusieurs réformes et de nouvelles société se lancent dans ce secteur, mais le taux de pénétration de l’assurance est actuellement inférieur à 1% du PIB alors que la moyenne mondiale est d’environ 7%. Elle avoisine les 14% dans les pays les plus développés. Le facteur religieux explique en grande partie cet écart. Il reste encore beaucoup d’effort à fournir de la part des sociétés comme Caarama pour convaincre tout un chacun de s’intéresser à l’assurance. Les réseaux sociaux auront un rôle clé à jouer dans la communication de Caarama assurance.

Notez cet article