Les autorités algériennes viennent de décider d’expulser pas moins de 3.000 femmes et enfants nigérians. C’est du moins ce que nous apprend le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, d’après lequel il s’agit d’une « décision des autorités algériennes, qui vont rapatrier des Nigériens au nombre de 3.000, sans emploi, et qui vivent malheureusement de la mendicité ». 

Selon l’AFP, le même responsable nigérien a précisé que l’Algérie a promis « de fournir les moyens de transport nécessaires à l’acheminement des migrants dans le nord du Niger ». Et afin d’empêcher que ces derniers ne reviennent en Algérie, des programmes de «réinsertion sociale» seront  élaborés au profit des migrants une fois de retour dans leur zone d’origine. Le haut responsable nigérien a expliqué aussi que la plupart de ces migrants nigériens  se rendaient en Algérie pour «vivre de la mendicité».

Notez cet article