L’événement majeur de ce début de semaine est le lancement très médiatisé de la première voiture « made in Algeria », lancée ce lundi de l’usine Renault de Oued Tlélat à Oran. Les commandes de la nouvelle Renault Symbol seront possibles dès demain mardi.

Le coup d’envoi a enfin été donné. Après trois années d’ardentes négociations et une année dédiée à la construction de l’usine, le tout premier site de production de l’usine Renault implanté à Oran a été inauguré aujourd’hui, lundi 10 novembre, par le PDG de Renault Carlos Ghosn en présence du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellel et des ministres français des Affaires étrangères et de l’Economie, Laurent Fabius et Emmanuel Macron.

A terme, l’unité d’assemblage composée d’environ 350 employés devra produire 25 000 véhicules par an pour le marché algérien.

Un investissement logique et bienvenu puisque le marché de l’automobile local est actuellement le second du continent africain après l’Afrique du Sud. En 2013, on comptabilisait environ 400 000 ventes de véhicules et les prévisions à l’horizon 2014 annoncent le chiffre de 300 000.

Question prix, Bachir Dihimi, président du directoire de la SGP Equipement industriel et agricole annonce que les véhicules seront cédés à des prix raisonnables. Les équipements proposés sur la nouvelle Renault Symbol Algérie seront plus élevés. Elle sera également dotée d’un outil de navigation GPS.

Notez cet article