Revue de presse. Quand l’EI utilise des femmes pour recruter

0
154

Selon la Fondation Quilliam, ces femmes utilisent des sites communautaires pour promettre aux candidats jihadistes « une utopie islamiste ».

Les activistes de l’Etat islamique se servent de femmes acquises à leur cause pour recruter des combattants et convaincre des fidèles de s’engager dans le combat que l’organisation mène en Irak et en Syrie où elle a proclamé l’instauration d’un califat.

Selon la Fondation , des femmes soutenant le combat de l’EI utilisent des sites communautaires via  Instagram, Twitter, Ask.fm, VK ou encore Facebook pour promettre aux candidats jihadistes « une utopie islamiste ». « D’autres groupes, comme el-Qaëda, ont été soutenus par des femmes dans le passé. L’Etat islamique a, lui, recruté des femmes et il envoie des femmes vivre dans le califat », a expliqué Charlie Winter.

Déterminé à dessiner une nouvelle carte du Proche-Orient, l’Etat islamique a appelé des fidèles de toutes les régions du monde à rejoindre son combat afin de construire une nation islamiste. « Ils font appel à des avocats, des médecins, des ingénieurs et à des gens qui peuvent les aider à mettre en œuvre une structure administrative opérationnelle et, parmi ces gens, il y a des femmes car les combattants ont besoin d’épouses », ajoute  Charlie Winter, membre de cette fondation.

Lire la suite sur l’Orient Le Jour