Le torchon brûle encore entre le premier responsable du FLN, Amar Saâdani, et certains responsables de l'institution militaire algérienne. Samedi, les de la réunion à Alger des 75 Mouhafedhs du FLN, Amar Saâdani a révélé qu'il va poursuivre devant le tribunal militaire le fils du général Khaled Nezzar, l'ancien ministre de la Défense nationale, qui est propriétaire du site d'information Algérie-Patriotique. 

Amar Saâdani n'a pas cité nommément ce personnage, mais il a indiqué clairement qu'il va «saisir le tribunal militaire contre un site d’information appartenant à un responsable militaire qui m’a accusé de coopérer avec la DST (services secrets français)». De notoriété publique, seul le site Algérie-Patriotique appartient à Lotfi Nezzar, entrepreneur et manager d'une entreprise très connue en Algérie et spécialisée dans la fourniture de services et de télécommunications pour les entreprises.  Après ses violentes critiques et accusations envers le général Toufik, le patron du DRS, le service secret algérien, Amar Saâdani poursuit ainsi sa croisade contre les hauts gradés de l'armée algérienne. Sincère et noble combat ou simple nouvelle manœuvre d'un guerre opposant les différents clans composant le régime algérien ?

Advertisement