Augmentation des importations de médicaments

0
204

L’Algérie a importé encore plus de médicaments en 2014, en comparaison avec les années précédentes. Le Centre  national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS) rapporte que le pays a importé, durant les 10 premiers mois de l’année en cours, pour 2,07 milliards de dollars contre 1,65 milliard à la même période de 2013.

Cette augmentation se traduit par une hausse de plus de 25%. Ainsi, malgré les discours prononcés par les responsables du secteur de la santé, relatifs à la nécessité d’accroître la production nationale afin de faire baisser la facture des importations, l’Algérie importe chaque année encore plus de médicament.Selon les explications du Ministère de la santé, cette hausse est justifiée par une logique étatique qui veut assurer une couverture sanitaire complète.

Il s’agit principalement de l’importation des médicaments anticancéreux «extrêmement coûteux», précise-t-on, afin d’éviter les situations de rupture de stock vécues durant les années précédentes. «Les médicaments anticancéreux importés par la Pharmacie centrale des hôpitaux  (PCH), durant 2014, représentent 42% de l’ensemble des médicaments importés», ajoute-t-on encore. En dernier lieu, il est utile de rappeler qu’actuellement, la production nationale couvre 40% du marché local. Un chiffre qui va se hisser à 65% l’année prochaine, indique-t-on.

Elyas Nour