Plus de 48 heures après l’affaire Air Algérie, Amar Ghoul, ministre des Transports, s’est enfin exprimé.

Le ministre des Transports Amar Ghoul promet que la compagnie nationale sera réhabilitée. « Le dossier de l’avion d’Air Algérie bloqué à Bruxelles est bien pris en charge, et il est sereinement suivi, tout comme il sera clos prochainement en faveur de la compagnie nationale », a dit le ministre lors d’un point de presse en marge d’une visite au chantier d’extension du métro de la capitale, rapporte l’APS.

« Ce sont des réactions sereines et responsables et fortes », a-t-il poursuivi avant d’ajouter que « le dossier est bien pris en charge, et il est bien maîtrisé et nous défendons convenablement, et par toutes les voies et tous les moyens, les intérêts de l’Algérie». Amar Ghoul a souligné que « dans ce contexte, le gouvernement algérien, via les voies diplomatiques, et en toute souveraineté, dit haut et fort que  nous n’acceptons pas et nous n’accepterons jamais de tels faits ».

Le ministre des Transports a également estimé que « la compagnie Air Algérie a engagé toutes les mesures et procédures légales au niveau national et international pour prendre en charge convenablement ce dossier et l’essentiel est que le gouvernement algérien et le ministère des Transports ainsi que la direction générale d’Air Algérie suivent  de très près ce dossier, qui sera clos prochainement dans l’intérêt de la compagnie nationale ».

L’avion de Air Algérie, immobilisé à Bruxelles, aurait été remis aux Algériens, selon plusieurs sources médiatiques. Une issue qui est probablement le résultat d’un arrangement diplomatique, l’aéroport de Bruxelles ayant été paralysé par une grève des fonctionnaires.