Avion saisi à Bruxelles : Les explications d’Air Algérie

0
687

Les problèmes n’en finissent pas chez la compagnie aérienne nationale, Air Algérie. Après la série d’incidents l’ayant affectée ces derniers mois, Air Algérie vient d’être dépossédée de l’un de ses avions.

Cela s’est passé, hier, vendredi, au niveau de l’aéroport de Bruxelles, en Belgique. Air Algérie a vite fait de réagir pour donner des explications. Pour la compagnie nationale, la saisie n’avait pas lieu d’être puisque l’affaire, résultante d’un litige commercial avec la société néerlandaise K’AIR BV, est toujours en justice. Air Algérie indique que ce litige concerne un contrat de vente d’appareils réformés signé le 6 juillet 2008. « K’AIR BV n’est pas parvenue à mettre en place le financement tel que prévu en dépit des facilités qui lui ont été accordées», signale-t-on du côté de la compagnie nationale. Ce qui l’a poussé, après moult mises en demeure, à résilier le contrat de vente le 29 décembre 2009. «Par la suite, la société néerlandaise a engagé, le 17 mars 2011, une  procédure d’arbitrage auprès de la Cour internationale d’arbitrage qui a rendu, le 31 mars 2014, une sentence condamnant Air Algérie», déclare-t-on dans le communiqué d’Air Algérie. Cette dernière a engagé, le 7 mai  2014 un recours. Malgré cela la société hollandaise a demandé, ajoute la compagnie nationale, la saisie de l’appareil assurant la liaison Alger-Bruxelles (AH 2063). Air Algérie affirme avoir engagé une procédure pour régler ce problème et libérer l’appareil dans les plus brefs délais.

Elyas Nour