4 internationaux algériens figuraient dans la liste pour le Ballon d’Or africain de 25 joueurs retenus par la Confédération africaine de football (CAF), début novembre. Aucun, en revanche, n’apparaît dans la liste des 5 finalistes, publiée ce lundi par la CAF. Injuste ?

Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli, Rais Mbolhi et Islam Slimani peuvent avoir des regrets. Les quatre joueurs de l’équipe nationale, en lice pour le Ballon d’Or africain, viennent de faire chou blanc. Aucun Algérien n’a été retenu dans la liste des 5 finalistes pour le Ballon d’Or africain, rendue publique ce lundi par la CAF.

Les Algériens boudés, le choix de la CAF pour le prix du meilleur joueur africain de la saisons 2013-2014 s’est porté sur : Yaya Touré (Manchester City/Côte-d’Ivoire), le tenant du titre, Vincent Enyeama (Lille/Nigeria), Asamoah Gyan (Al Ain Club/Ghana), Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund/Gabon), et Ahmed Musa (CSKA Moscou/Nigeria).

Une liste qui a été très vite contestée en Algérie où l’attribution du Ballon d’Or africain à Yacine Brahimi cette année était une évidence. Il faut dire que le feu follet de l’équipe nationale, auteur d’un Mondial remarquable, affole les championnats européens depuis plusieurs mois. Désigné meilleur dribbleur d’Espagne, le printemps dernier, devant Cristiano Ronaldo et Lionel Messi (!), l’ex-joueur du CF Grenade, transféré cet été au FC Porto, a remporté le prix du meilleur joueur africain de la Liga, il y a quelque semaines. 

Le milieu offensif algérien, auteur de plusieurs buts dans le championnat portugais et en Ligue des Champions, depuis le début de la saison, pourra se consoler avec les mots élogieux que l’entraîneur du PSG, Laurent Blanc, a tenus samedi. Le coach du club français, propriété qatarie, n’a pas caché son admiration et a dit envisager de recruter le prodige algérien.

Rappelons, enfin, que le Ballon d’Or africain sera remis le 8 janvier prochain, lors d’une cérémonie organisée à Lagos, au Nigeria. Yaya Touré, qui a remporté les 3 derniers trophées décernés par la CAF, est favori à sa propre succession.