Plusieurs dizaines de jeunes ont assiégé, ce matin, le siège de Sonatrach à Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla, au sud du pays, pour réclamer du travail. Selon des sources locales, ces protestataires réclament des postes de travail dans la plus grande société nationale. Ils ont même installé une tente devant la base de vie de la compagnie.

Ce n’est pas la première fois que cette ville relevant de la wilaya de Ouargla connaît des troubles liés au chômage. La ville pétrolifère est souvent sujette à de violentes manifestations liées notamment à l’emploi.

Advertisement

L’une des plus riches communes du pays souffre de nombreux problèmes de développement. La ville, construite durant les années 1980 et 1990 va finalement être totalement déplacée vers un nouveau site à cause notamment de risque d’explosion des pipelines qui la traversent.

Ces manifestations de Hassi Messaoud font suite à des protestations violentes enregistrées la semaine dernière dans la commune de Nezla, à Touggourt, dans la même wilaya. Deux jeunes ont été tués dans des affrontements avec la police. Les protestataires réclament notamment du travail et des lots de terrain à bâtir. L’intervention personnelle du ministre de l’Intérieur a stoppé les manifestations. Des terrains ont été distribués, mais rien n’indique que cette accalmie est définitive.

Essaïd Wakli