La police a décidé d’employer les grands moyens pour mettre un terme aux guerres de gangs qui se déclenchent, épisodiquement, au niveau de l’UV (Unité de voisinage) numéro 14 d’Ali Mendjeli à Constantine. Ainsi, depuis les derniers événements enregistrés dans le quartier, il y a une vingtaine de jours, la sûreté de wilaya a renforcé sa présence, arrêtant 20 personnes, dont certains étaient activement recherchés par les services de sécurité.

Plusieurs armes, dont des épées, sabres et bombes lacrymogènes, ont été récupérées. Cette opération se poursuivra «jusqu’à ce que ces heurts et ces violences soient  définitivement contenus», a encore ajouté la sûreté de la wilaya de Constantine. Pour rappel, la dernière bagarre dans le genre s’est déclenchée entre deux gangs dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre dernier. D’énormes dégâts ont été causés, entre autre, sur des véhicules stationnés sur place.

Selon des témoignages de citoyens, des règlements de compte mais aussi la volonté de chacun des gangs de prendre le contrôle des parkings «improvisés» sont à l’origine de ces affrontements. Pour rappel, l’UV (Unité de voisinage) est une cité dans laquelle sont relogés des familles occupant auparavant des habitations précaires. Ces récents affrontements avaient opposés les anciens habitants de deux bidonvilles, Fej Errih et Oued El Had, relogés depuis plusieurs mois dans cette cité. Ali Mendjeli est devenu un quartier en proie à une forte insécurité au fil du temps. Les services de sécurité promettent d’y remédier.

Elyas Nour

Notez cet article