Le ministre algérien de la Justice à fait l’annonce aujourd’hui jeudi de la neutralisation d’un deuxième terroriste impliqué dans l’assassinat du randonneur français Hervé Gourdel le 22 septembre dernier.

Le ministre de la Justice a déclaré aujourd’hui dans le cadre d’une séance plénière au sujet de l’adoption d’une loi pour le Fond d’aide aux femmes divorcées qu’ «un premier homme identifié a été abattu par les forces de l’armée nationale.»

Le plan de lutte contre le terrorisme mis en œuvre par l’État algérien a permis d’identifier le groupe terroriste responsable de l’assassinat d’Hervé Gourdel. Même si le ministre de la Justice, Tayeb Louh indique que «l’enquête est à ses débuts», il révèle que le deuxième suspect identifié a bien été abattu, sans préciser les circonstances et l’identité du terroriste présumé.

A la suite de la décapitation d’Hervé Gourdel revendiquée par le groupe islamiste Jund al-Khilafa, l’armée algérienne a mobilisé plus de 2000 hommes pour retrouver le corps du Français dans les montagnes de la Haute Kabylie (Djurdjura). Toujours aucune trace de la dépouille pour le moment.