Dans le cadre de la journée Mondiale des Droits de l’Homme, la ligue algérienne pour la défense des Droits de l’Homme (LADDH) organise la 3e édition du Forum des Droits de l’Homme CDDH-LADDH de Béjaïa du 6 au 10 décembre prochain

Pour le célébration du 66ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le bureau de la LADDH de Bejaia organise, du 6 au 10 décembre prochain, la 3ème édition du  FORUM des Droits de l’Homme. La Ligue algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme explique, dans un communiqué, que le but de cette troisième édition est « de dresser un état de lieu sur la situation des Droits de l’Homme en Algérie, d’ouvrir le débat avec la société civile et de capter l’intérêt de l’opinion publique et des autorités sur la situation des Droits de l’Homme dans notre pays et ce, dans le but de procéder à des améliorations ».

Comme lors des éditions précédentes, cette 3ème édition est organisée en partenariat avec plusieurs autres acteurs importants, à savoir le CISP une ONG italienne partenaire avec la LADDH depuis 2006, Amnesty international, des syndicats CLA, UGTA, CNAPEST, SNAPAP, Association des journalistes et les associations estudiantines RAJ, AAI, ITRAN…

Le programme de ce forum qui s’étalera du 6 au 10 décembre, sera composé d’une variété d’activités, soulignent les responsables de la LADDH Bejaia, dans leur communiqué. En effet, sont programmés des conférences-débats autour du thème des Droits de l’Homme. La parole sera également donnée aux ONG des Droits de l’Homme des pays du Maghreb (Tunisie LTDH, Maroc AMDH et Mauritanie AMDH et CMODH Maghreb), sur le thème « transition constitutionnelle et situation des Droits de l’Homme dans la région ». La LADDH a même invité, durant cette édition, des ONG  d’Europe et d’Italie UFTDU afin d’évaluer la situation des Droits de l’Homme ailleurs qu’en Algérie. Le Forum, ouvert au public et à la société civile, se veut une occasion de célébrer la journée Mondiale des Droits de l’Homme et dresser un tableau de la situation en Algérie tout en apportant des pistes de réflexion nécessaires à l’amélioration de la condition des Droits de l’Homme en Algérie.

Nourhane. S.