Les centres d’accueils prévus dans 40 wilayas pour accueillir les ressortissants nigériens disposent de toutes les commodités nécessaires pour assurer leur confort avant leur rappariement dans leur pays, a indiqué la présidente du Croissant rouge algérien (CRA), Saida Benhabiles, qui a donné ce lundi des détails sur l’opération de rapatriement des subsahariens présents en Algérie depuis plusieurs mois.

Ils seront transportés, dans des bus confortables, vers le centre d’accueil de Tamanrasset, avant qu’ils ne soient transférés vers leur pays. Des médecins, des psychologues et un encadrement du CRA accompagneront ces ressortissants jusqu’à cette ville du Sud du pays, a-t-elle ajouté. «Durant leur déplacement pour rejoindre leur pays, ils seront très bien  pris en charge. Ils seront notamment transportés confortablement et bénéficieront  d’une bonne prise en charge médicale et d’une alimentation saine», a déclaré Benhabiles. Les malades ne seront pas rapatriés avant leurs rétablissements. Et ceux qui ne peuvent supporter un voyage par route seront transportés par avion, ajoute-t-on de même source.

Advertisement

Les autorités algériennes ont affirmé à maintes reprises que cette opération de rapatriement n’est nullement une «expulsion». Elle répond à une demande exprimée par les responsables du Niger. D’ailleurs, cette opération va se faire en collaboration avec Niamey. Pour rappel, des milliers de subsahariens, majoritairement du Niger, sont rentrés en Algérie ces derniers mois. Ils ont été laissé livrés à eux-mêmes avant que les autorités ne se décident à réagir ces dernières semaines.

Elyas Nour