Mort du wali de Annaba : Le député Baha EddineTliba dément son implication

0
11489

Acculé par la rumeur l’impliquant dans la mort suspecte du wali de Annaba, largement répandue et relayée par les médias, le député FLN de cette wilaya de l’est du pays, Baha Eddine Tliba, sort de son silence.

Il nie, en effet, toute implication dans le décès de Mohamed Mounib Sendid qui est, selon lui, “mort naturellement”. Accusé d’avoir exercé des pressions sur le commis de l’Etat, le député “réfute catégoriquement ces insinuations et indique que tout ce qui est entrain de se dire et de se colporter, ces derniers jours, autour de la mort naturelle de Monsieur le Wali de Annaba, Mohamed Mounib Sendid , relève de la pure calomnie, du mensonge et de la diffamation”. Dans un communiqué diffusé sur son mur Facebook, Baha Eddine Tliba précise que “pour avoir été un proche du défunt, et pour l’avoir visité lors de son hospitalisation, je puis affirmer que son décès naturel survenu le 23/12/2014 est consécutif à un malaise cardiaque sévère dont il a été la victime le 27/11/2014 et qui a nécessité son évacuation en France pour des soins intensifs et que toute autres interprétation relève de la désinformation.”
Le député au parcours controversé ainsi qu’un fils du vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’ANP, Gaïd Salah, sont accusés par la vox populi d’avoir exercé de fortes pressions sur le défunt wali. Mais la version officielle affirme que feu Mohamed-Mounib Sendid est décédé le 27 de ce mois de décembre à Paris des suites d’un arrêt cardiaque.

Essaïd Wakli