Barricades, mairie incendiée et protestations en masse … Les jeunes de la commune de Tibesbest, dans la daïra de Touggourt, relevant de la wilaya de Ouargla, allument un nouveau foyer de tension dans cette région du Sahara.

Selon des sources locales concordantes, des dizaines de jeunes ont incendié ce dimanche 14 décembre 2014 une partie du siège de l’APC de Tibesbest, dans la daïra de Touggourt, après avoir eu vent d’une imminente distribution de lots de terrains à bâtir. C’est d’ailleurs le service où les dossiers des prétendants à ces terrains  qui a été le plus touché par les flammes. Les manifestants ont d’abord organisé un sit-in qui s’est poursuivi toute la nuit dernière avant de mettre le feu à l’édifice public. Nos sources affirment que le calme y est revenu cet après-midi. La tension, souligne-t-on, reste toutefois vive.

Des évènements similaires se sont déroulés la semaine précédente dans d’autres localités de la wilaya de Ouargla. A Nezla, les escarmouches entre les jeunes et la police ont provoqué la mort de 3 personnes. Quelques jours plus tard, Hassi-Messaoud a connu des troubles liés au problème de logement. Les interventions des autorités locales et centrales ont fini par calmer momentanément les esprits. Mais les problèmes de fond, à l’origine de ces révoltes récurrentes dans la région, sont loin d’être réglés définitivement. Il s’agit notamment des problèmes de l’emploi, du logement et de la justice sociale. 

E. W.

Notez cet article