Le nombre des micro-entreprises créées en Algérie dans le cadre des dispositifs ANSEJ (Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes) et CNAC (Caisse nationale d’assurance-chômage), devraient dépasser 500 000 à l’horizon 2015. C’est ce qu’a annoncé le ministre du travail Mohamed El Ghazi dans une déclaration à l’APS, hier dimanche.

Dans une déclaration à l’agence de presse gouvernementale APS, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi a affirmé que le nombre des micro-entreprises devrait dépasser 500.000 d’ici la fin 2015. Selon le premier responsable du secteur du Travail, 90.000 nouvelles micro-entreprises seront créées en 2015.

Ces micro-entreprises seront créées dans le cadre des différents dispositifs d’emploi relevant du secteur du travail.

S’exprimant en marge d’une conférence de presse du Salon national de la micro-entreprise innovante, le ministre a salué la volonté des jeunes entrepreneurs qui s’investissent dans le monde des affaires en créant leurs propres entreprises et a souligné que seules 5% des 416.250 micro-entreprises déjà opérationnelles ont échoué. Un bon chiffre qui reflète l’importance des dispositifs mis à la disposition des jeunes algériens pour créer leur entreprise. Pour mettre l’accent sur l’intérêt que porte l’Etat algérien à ces jeunes micro-entreprises et sa détermination à les accompagner jusqu’au bout du succès, M. Ghazi a affirmé que l’Etat a accordé aux micro-entreprises, de 2012 jusqu’au 1er semestre de 2014, plus de 2.600 marchés, soit une valeur totale de 8,7 milliards DA.

Dans le même sens, le ministre du Travail a indiqué que 60.000 micro-entreprises ont été créées dans le cadre du dispositif ANSEJ (Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes),  et 30.000 dans le cadre du dispositif CNAC (Caisse nationale d’assurance-chômage). Le Ministre du Travail est optimiste quant à l’avenir des micro-entreprises en Algérie. Pour preuve, il affirme que le chiffre sera emmené à augmenter pour passer de 416.250 actuellement créées à 500.000 d’ici à la fin de l’année prochaine.

Nourhane. S.