Les premiers contours de la politique d’austérité commencent à apparaître. Quels sont les secteurs de la Fonction publique les plus touchés par le gel de recrutement, annoncé par le Premier ministre Abdelmalek Sellal jeudi ? Eléments de réponse.

Après la missive envoyée par Abdelmalek Sellal aux départements ministériels et aux walis, la Direction générale de la Fonction publique a détaillé, elle aussi, les secteurs qui seront touchés par le gel des recrutements, y compris ceux qui sont prévus.

Le total des postes gelés est de 41000, indique le document de la Fonction publique. Le secteur le plus touché est celui de l’Education nationale qui se verra privé de 15 000 postes. Les collectivités locales, notamment les communes, seront les plus touchées avec le blocage de 13000 postes, suivies de la Justice avec 2000 postes, dont 470 magistrats. 1782 postes budgétaires seront supprimés du secteur des Sports, tandis que les Douanes seront privées de 1000 agents supplémentaires. 410 postes budgétaires sont retirés du ministère des Finances et 2370 autres de la Protection civile. A cela, il faut ajouter le gel de recrutement de 200 fonctionnaires au niveau de la Sûreté nationale. Ceci pendant que le ministère de Commerce ne pourra pas recruter les 143 agents qu’il réclame.

Cela fait plus de 42 000 suppressions. Mais la direction de la Fonction publique devra recruter 1000 agents pour l’application et le suivi de ces directives.

Détails des recrutements gelés

-Education nationale : 15 000 postes

-Les communes : 13 000

-DGSN : 200

-La protection civile : 2370

-Ministère des Finances : 410

-Les douanes : 1000 postes

-Les domaines : 500

-Direction de la Prospective : 2500

-Justice : 2000

-Sports : 1782

-Commerce : 143

-Total : 42405

-Recrutement : 1000 agents

-Total du nombre de postes concernés par le gel de recrutement dans la Fonction publique : 41405

Essaïd Wakli