L’Histoire est enfin écrite par le peuple tunisien. Pour la première fois, les Tunisiens ont pu élire librement leur président. Les résultats du second tour de l’élection présidentielle tunisienne sont enfin tombées. Le président de l’instance électorale vient à l’instant d’annoncer les derniers résultats officiels. 

C’est donc sans surprise que le favori, Beji Caïd Essebsi, a été élu à la tête de la Tunisie avec 55,68 % des suffrages contre 44,32% des voies pour son concurrent, le président sortant Moncef Marzouki. L’ancien ministre de Ben Ali avait déjà revendiqué la victoire dès hier, dimanche. Il s’était d’ailleurs exprimé face à 2000 personnes massées devant son QG de campagne : “Je dédie ma victoire aux martyrs de la Tunisie. Je remercie Marzouki. Nous devrions désormais travailler ensemble sans exclure quiconque.

Advertisement

Malgré son âge avancé (88 ans) le candidat de Nidaa Tounès a obtenu une deuxième et franche victoire sur les islamistes d’Ennahda avec la victoire de son alliance libérale et laïque aux législatives du mois d’octobre. Voilà ce que déclarait le tout nouveau président tunisien au sujet des islamistes “La différence fondamentale entre nous et ce parti, c’est que nous sommes entrés dans un processus démocratique, alors que les islamistes, eux, prennent leurs ordres auprès de Dieu, et pas du peuple. Les électeurs vont trancher entre notre projet, inscrit dans la modernité et le XXIe siècle, et un autre projet, religieux.”
Effectivement, Essebsi avait vu juste, le peuple a bien choisi son camp.