Le premier secrétaire national du FFS, Mohamed Nebbou, a annoncé, ce matin lors d’une conférence de presse animée à Alger, que le leader historique du parti, Hocine Aït-Ahmed a quitté l’hôpital où il été hospitalisé la veille pour un AVC.

« Le bilan médical envoyé par la famille fait état d’une série d’AVC subis par Ait Ahmed cette dernière année, affectant le centre de la parole. Nous ne pouvons rien dire de plus. Il n’y a pas plus transparent que de donner son bilan médical. Son état de santé est stable mais on ne sait pas ce qui pourra se passer. Je le redis il est en train de se faire soigner et nous souhaitons longue vie », a annoncé Mohamed Nebbou qui ne veut pas en dire plus.

La veille, Hocine Aït-Ahmed a été admis dans une clinique de Lausanne, en Suisse, pour une attaque vasculaire cérébrale. Des sources de la famille, citées par les médias, ont indiqué que le chef historique, 89 ans, a perdu l’usage de la parole.

 Essaïd Wakli

Notez cet article