L’opération de rapatriement des ressortissants nigériens, entrés illégalement en Algérie, se poursuit.

Selon Mohamed Dlimi, le coordinateur du CRA (Croissant rouge algérien) au niveau du centre d’accueil de Tamanrasset, par lequel transitent tous les ressortissants nigériens avant d’être transportés vers la frontière, à In Guezzam, ils sont pas moins de 1875 immigrés nigériens à être déjà rapatriés. «Les ressortissants nigériens rapatriés, sont accompagnés par les membres  du CRA, en coordination avec les autorités nigériennes, et dotés de quantités de vivres nécessaires pour leur voyage dans de bonnes conditions jusqu’à leur arrivée dans la région d’Agadez (Nord du Niger)», a affirmé le même responsable dans des propos repris par l’APS. Ce mardi, un groupe a quitté ce centre d’accueil de Tamanrasset composé de 330 personnes.

Arrivés la veille, ces ressortissants nigériens se trouvaient dans les wilayas de Constantine, M’sila et Adrar. Un autre groupe d’environ 300 personnes, venues de Tizi Ouzou, Blida et Tipasa arrivera, dans les prochaines heures, au centre d’accueil de Tamanrasset. Il est à rappeler que cette opération se fait en collaboration avec les autorités du Niger qui, d’après les affirmations de membres du gouvernement algérien, ont demandé à l’Algérie de faire rapatrier ces ressortissants. Au niveau du centre d’accueil de Tamanrasset, les Nigériens sont rapatriés par groupes d’environ 300 personnes.

Elyas Nour