Nouvel échange entre le groupe parlementaire du front des forces socialistes et le Bureau de l’Assemblée populaire nationale. Les députés du FFS ont en effet décidé de boycotter la prochaine session plénière de la chambre basse pour protester contre « le non respect » du règlement intérieur.

En cause : la programmation d’une session plénière consacrée à l’examen d’une loi portant sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme ainsi que d’un amendement sur le Code pénal. Un communiqué du groupe parlementaire du FFS, signé de chafaâ Bouaïche, conteste en effet le non respect des délais. Le document explique que les parlementaires n’ont reçu les textes qu’une journée avant leur examen. «Une violation de l’article 55 du règlement intérieur de l’Assemblée qui stipule que les députés et les membres du gouvernement sont informés de la tenue d’une session 7 jours avant ». Plus que cela, les parlementaires du FFS rappellent qu’une « session ne peut être programmée avant 3 jours ». Or, les députés sont informés la veille d’une session.

Cette donne jette un nouveau discrédit sur le Bureau de l’APN, déjà mis à mal par les différences interférences du secrétaire général du FLN qui veut limoger un vice-président. Une situation qui a conduit au blocage du bureau durant plus d‘un mois.

Essaïd Wakli

Notez cet article