La Tunisie s’impose « à l’algérienne »

0
95

Les Aigles de Carthage n’ont pas séduit, n’ont tout simplement pas joué, mais ils ont gagné, après 70 premières minutes zambiennes ultra offensives, mais d’une inefficacité indicible. C’est dur pour les Chipolopolos.

Cruelle. C’est clairement le mot qui définit cette défaite zambienne face à des Tunisiens franchement pas bandants. Guère fringante depuis son unique victoire à la CAN 2002, la Tunisie se devait de se reprendre après son match nul fort décevant contre le Cap-Vert (1-1). La Zambie, folle gagnante de l’édition 2013, est, depuis, rentrée dans le rang, mais se présente avec une ligne d’attaque plutôt intéressante. Kalaba, Mayuka, Musonda, les « A » ont bien confirmé leurs capacités physiques : virevoltants, toujours en mouvement, ils ont néanmoins pêché du début à la fin à la finition. Tout bénef pour les Aigles de Carthage, la malédiction de l’ouverture du score se poursuit dans cette CAN.

La Zambie maladroite

Cela va devenir un rituel : à chaque deuxième minute des matchs de la Zambie, il se passe un truc. Contre la République démocratique du Congo, c’était un but de Singuluma. Contre la Tunisie, c’est une main de Sunzu dans son rectangle.

Lire l’intégralité de l’article sur SOFOOT