Le corps du touriste français, Hervé Gourdel, enlevé, puis assassiné vers la fin du mois de septembre dernier, a été retrouvé, ce jeudi matin, par les forces combinées de l’ANP et de la Gendarmerie nationale.

Agissant suite à des renseignements fournis par un terroriste capturé la semaine dernière, les forces de sécurité ont mené des opérations de recherche durant toute la semaine dans la région d’Ait Ouabane, sur les hauteurs du Djurdjura, où le guide de montagne français avait été enlevé. Lesquelles opérations ont permis de retrouver le cadavre décapité, a-t-on appris de sources locales. Enseveli sous terre, le corps de la victime a été retrouvé dans un endroit boisé, situé entre les deux communes d’Akbil, et d’Abi Youcef, dans la région de Aïn El Hammam, à environ 60km au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou.

Pour rappel, l’Armée algérienne avait mobilisé d’énormes moyens humains et matériels pour neutraliser le groupuscule de terroristes auteurs du rapt et qui a fait allégeance à la nébuleuse de Daesh (Etat islamique). Depuis, pas moins d’une dizaine de terroristes ont été tués dans cette région. Parmi eux figure notamment le sinistre chef de Jund El Khilafah, Abdelmalek Gouri, tué dernièrement par l’armée, près de la ville d’Isser, à 50km à l’est d’Alger.

Notez cet article