Pour le ministre des Transports Amar Ghoul, l’ouverture de l’espace aérien aux compagnies privées ne devrait pas se faire au détriment des compagnies nationales. Selon le responsable numéro un du secteur des transports cette mesure est, actuellement, une nécessité pour l’intérêt national.

Intervenant hier dimanche au forum du quotidien Liberté, Amar Ghoul a assuré que l’intérêt national sera privilégié si le gouvernement algérien décide de l’ouverture de l’espace aérien aux compagnies privées. Insistant sur la concurrence qui sera très rude devant les deux compagnies aériennes nationales Air Algérie et Tassili Airlines, Ghoul a déclaré que son département est favorable à cette mesure et que «nous sommes dans la phase de détermination des conditions nécessaires pour une telle opération ».

La nécessaire mise à niveau d’Air Algérie

Le premier responsable du secteur des Transports, s’adressant à Air Algérie, a signifié que l’intérêt suprême de l’Algérie est une priorité et que la compagnie aérienne nationale Air Algérie devrait dresser la barre très haut après l’ouverture de l’espace aérien afin de faire face à la rude concurrence qui n’émanera pas uniquement des nouvelles compagnies aériennes privées, mais également des compagnies mondiales », a-t-il insisté. Ainsi, dans le but de hisser Air Algérie aux standards internationaux, cette dernière bénéficiera prochainement d’un programme de mise à niveau et de développement.

S’agissant de la décision adoptée récemment par l’inspection générale du ministère des Transports et portant sur l’audition de la compagnie Air Algérie, le ministre a estimé que cette opération permettra de déterminer « les points faibles, les dysfonctionnements ainsi que les décisions les plus adéquates à prendre » afin de résoudre les nombreux problèmes dont souffre la compagnie.

Nourhane. S.

Notez cet article