Au fur et à mesure de ses sorties médiatiques, Abdelfettah Hamadache affiche ses vraies intentions. Lors d’une récente interview, accordée au journal français le Parisien, l’agitateur salafiste justifie les méthodes de l’organisation de l’Etat islamique «Daesh » et affiche carrément son ambition de fonder un Etat islamique.

 » L’intégrisme, pour les Français, c’est d’avoir une barbe ou un qamis (…) Nous appliquons les recommandations de Dieu à la lettre. Appelez ça terrorisme, fanatisme ou intégrisme. Moi, j’accepte ma religion telle qu’elle m’a été dictée par le prophète Mohamed « a-t-il dit.

Pis, interrogé sur ce qui s’est passé ces derniers temps en France, Abdelfettah Hamadache réplique que «La France a tué au Mali, au nom du combat contre le terrorisme. La France bombarde en Irak, il y a des victimes innocentes, des femmes, des enfants. Dix-sept personnes sont mortes et tout le monde est troublé. Mais le sang français est-il plus sacré que le sang musulman ? Si 17 personnes sont mortes, il y a des millions d’autres musulmans qui meurent dans le monde », a-t-il détaillé.

Pour ses objectifs, celui qui a demandé l’exécution de l’écrivain Kamel Daoud n’en fait aucun mystère. « Notre revendication, c’est d’instaurer l’Etat islamique en Algérie, même s’il faut pour cela attendre soixante ans. L’Etat islamique circule dans notre sang », dit-il.

Abdelfettah Hamadache a été arrêté vendredi à Alger peu avant la manifestation. Il a été vite relâché.

Essaïd Wakli

Notez cet article