Mondiaux de Hand : France-Algérie, un match sans grands enjeux

0
191

L’Algérie n’a plus rien à perdre ce soir à 19h face à la France, puisqu’elle est déjà éliminée des Mondiaux de Hand au Qatar, après ses trois défaites face à l’Égypte (20-34) à l’Islande (32-24) et à la Suède (27-19). Ce sera donc un match sans pression et sans complexe, que disputerons ce soir les Fennecs, face à une équipe de France deuxième du groupe C avec 5 points, juste derrière la Suède (6 points).

La formation des Verts pourrait bien quitter la compétition avec 0 point, puisqu’il ne lui reste que deux matches à disputer dans la compétition, dont celui de ce soir, face aux « Experts » français. Une tâche particulièrement difficile face aux champions d’Europe en titre. Les Français n’apréhendent pas du tout cette rencontre et comptent même sur ce match pour faire souffler leurs cadres. Après son premier coup d’arrêt (26-26) face à l’Islande, les coéquipiers de Karabatic espèrent se relancer tranquillement ce soir face à une équipe algérienne qui a déjà beaucoup souffert dans ces mondiaux. Avec trois défaites à plus de 10 points d’écart, la formation de Reda Zeguili, pourtant championne d’Afrique 2014, ne semble pas être en mesure de faire trembler les Bleus. Lucide sur ce point, Mohamed Mokrani a confié : « C’est un honneur d’affronter la France mais si on la regarde jouer, on risque d’en prendre une vingtaine. »
Le sélectionneur français, quant à lui,  espère que son équipe retrouvera sa fluidité dans ce match, tout en économisant ses joueurs majeurs : «On a besoin de retrouver de la confiance, de se faire du bien, donc ce ne sera pas le match de l’équipe réserve. Ça va être un match où on va retrouver tous ensemble une forme d’efficacité et d’engagement».

Un match sous tension ?

Dimanche dernier, des supporters égyptiens avaient brandis des banderoles « je suis Mohamed » et « Nous sommes tous le prophète ». L’attention de cette rencontre France-Algérie sera donc tout particulièrement portée en dehors du terrain, dans les tribunes, où la sécurité qatarie craint d’éventuels débordements.
Néanmoins, l’encadrement côté français déclare ne pas avoir d’inquiétude particulière du point de vu sécuritaire pour le match de ce soir : «Le terrain sportif est encore un endroit où les gens arrivent à s’affronter sans se préoccuper de problématiques religieuses ou politiques», a estimé Onesta.
«Les joueurs algériens, on les connaît, rappelle-t-il. Ils jouent dans les clubs avec nos joueurs, ce sont des copains. Les dirigeants algériens aussi sont des gens qu’on connaît depuis très longtemps. Donc, il n’y aura pas de problème». «Le terrain ne sera pas l’objet de ce type de combat ou de conflit, assure- t-il. Après, ce qui se passe ailleurs, on ne le maîtrise pas. Ou ce que veulent en faire certains, on ne le maîtrise pas non plus. Mais je n’ai aucune inquiétude sur l’environnement du match».

Le match de ce soir sera donc sans pression entre deux équipes qui se connaissent bien. Un match en vérité sans grand enjeu pour les deux formations.