Le célèbre réalisateur français René Vautier, auteur du célèbre film « Avoir 20  ans dans les Aurès », a rendu l’âme, ce dimanche matin, à l’age de 86 ans, dans un hôpital en Bretagne, ou il résidait. C’est ce qu’à fait savoir sa femme; Soazig Chappedelaine Vautier au journal français « Le Parisien ».

Ayant connu la prison, les grèves de la faim, les menaces et les condamnations à cause de ses positions anti-colonialiste, ce célèbre cinéaste, qui se revendique comme « Le réalisateur français le plus censuré » est très estimé en Algérie, où il jouit d’un grand respect. Il est l’auteur du film « Afrique 50 », un court métrage qui lui a valu une condamnation d’un an de prison ferme.

Il est également l’auteurs de plusieurs œuvres cinématographiques sur l’Algérie, entre autres, »Une Nation, l’Algérie », réalisé en 1954, qui lui a valu un procès pour « atteinte à la sécurité de l’état ». « Algérie en flammes » sorti en 1958 et aussi et surtout « Avoir 20 ans dans les Aures », un magnifique film qui a eu le prix de la critique internationale au festival de Canne en 1972.

 Arezki IBERSIENE

Notez cet article