Cette année, la grippe saisonnière a causé de graves dégâts. Rien que depuis le début du mois de janvier, un bilan de la direction de la santé et de la population DSP a recensé la mort de 13 personnes des suites de cette maladie. Parmi les victimes, des personnes âgées, des malades chroniques, mais aussi des femmes enceintes.

Lors d’une conférence de presse tenue hier à Alger, le secrétaire général de la DSP a annoncé la mort de 13 personnes depuis le début du mois de janvier (DSP). Les victimes dont les décès ont été enregistrés dans la période allant du 1er au 26 janvier, selon le dernier rapport de la direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya d’Alger, sont pour la majorité des malades chroniques, des personnes âgées et des femmes enceintes. Le responsable de la DSP ajoute que sur les 41 personnes admises dans les structures sanitaires de la wilaya d’Alger, 21 ont reçu des soins et ont pu rejoindre leur domicile, cinq sont toujours gardées en observation alors que 13 sont décédées dont quatre pour la seule journée de lundi dernier.

 La vaccination obligatoire

Rappelant la dangerosité de la grippe saisonnière sévère, M. Lahlali a mis l’accent sur l’importance de la campagne de vaccination qui a commencé en octobre et qui se poursuit jusqu’au mois de mars. Selon le directeur de la DSP, toutes les personnes vulnérables sont appelées à se faire vacciner. S’adressant à ceux qui redoutent les effets secondaires du vaccin, M. Lahlali affirme qu’il n’en existe aucun. Il est à rappeler que la wilaya d’Alger a bénéficié au titre de cette campagne de 49.260 doses de vaccin.

Nourhane. S.