écolier algérie

Un nouveau drame vient d’alourdir le bilan des victimes de l’hécatombe routière à Sétif. 15 écoliers qui se trouvaient, mercredi, vers 17 h, à bord d’un fourgon de transport scolaire ont trouvé la mort dans un accident à Sétif quand un semi-remorque a perdu les freins et a percuté de plein fouet le bus transportant les gamins.

Les accidents de la circulation se multiplient dans les wilayas du pays. Il ne passe pas un jour sans que la Protection civile ne comptabilise des morts et des blessés. Malheureusement, les écoliers sont parmi les premières victimes de l’inconscience des chauffards. Preuve en est, les éléments de la protection civile ont signalé, mercredi, vers les coups de 17h, la survenue d’un grave accident de la circulation, à Ain Azel au sud de Sétif, qui a coûté la vie à 19 personnes dont 15 écoliers. Les victimes se trouvaient dans un bus de transport scolaire qui a été percuté de plein fouet par un semi-remorque qui roulait à toute vitesse. La raison de l’accident, rapporte le site d’informations impact24,  est la perte du contrôle du semi-remorque qui a perdu ses freins et a gravement percuté le fourgon. L’accident s’est produit à 17 h sur le chemin de Wilaya n°9, entre Ain Azel et El Hamma, au lieu-dit El Agna.

En septembre dernier, la wilaya de Souk-Ahras a connu un drame similaire ayant également impliqué un bus scolaire. L’accident a occasionné 52 blessés dont 33 écoliers, selon le bilan de la gendarmerie nationale.

Il est à rappeler que le bilan des accidents routiers en 2014, établi par groupement territorial de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Alger, a recensé rien qu’à Alger 85 décès et 1.895 autres blessés. Un lourd bilan qui devrait relancer le débat sur l’adoption d’une nouvelle stratégie efficace de lutte contre l’hécatombe routière ainsi que la sécurité des bus scolaires qui sont depuis quelque temps mêlés à de fâcheux drames.

Nourhane. S.

Notez cet article