Christian Gourcuff, est revenu hier soir, lors de son arrivée à l’aéroport international Houari Boumediène, sur la prestation des Verts durant le match amical, disputé à Radès face aux Aigles de Carthage (1 – 1).

Selon lui, durant cette rencontre, il y a eu de bonnes choses et d’autres auxquelles il faudrait réfléchir.  «Nous avons entamé le match avec beaucoup de confiance et pu créer de nombreuses occasions de buts en pressant la sélection tunisienne dans sa zone, ce qui nous as permis de prendre l’avantage tout en imposant une domination territoriale en première période», déclare-t-il à ce sujet. Il est vrai que lors de la première période, les Verts étaient nettement supérieurs. Néanmoins, l’expulsion de Cadamuro, à trois minutes de la fin de la première mi-temps, a faussé les calculs du coach. «Malgré notre infériorité numérique, nous avons livré une bonne prestation défensive en seconde période et étions en mesure de forcer la décision à tout moment», a-t-il ajouté, sans omettre de relever que «le match amical face à la Tunisie a laissé des conclusions qu’il importe de réfléchir dessus, notamment la concentration tout au long de la rencontre et la perte de ballon avec naïveté». Pour Gourcuff, il est question de «s’atteler à combler ces lacunes lors des prochaines séances d’entraînement». En d’autres termes, pour lui, «la préparation n’est pas fini», puisque l’équipe continuera son regroupement pendant quelques jours avant de s’envoler, jeudi prochain, vers la Guinée Equatoriale. Le sélectionneur signale, toutefois, «le progrès constant de la sélection algérienne d’un match à un autre malgré la fatigue occasionnée par le rythme élevé de la préparation». L’entraîneur belge de la Tunisie, George Leekens, a estimé, quant à lui, que «le résultat est satisfaisant dans l’ensemble étant donné la qualité de l’équipe algérienne composée de grandes individualités qui ont confirmé leurs très bonnes prestations lors du Mondial 2014».


Gourcuff, « La préparation n’est pas finie » par motoro2
Elyas Nour