C’est une première dans l’histoire du sport mondial. Le Qatar est arrivé  en finale d’une Coupe du Monde de handball. Exploit historique réalisé grâce à une brillante performance de haut niveau ? Pas vraiment ! En réalité, le Qatar risque de gagner cette Coupe du Monde grâce surtout à son argent. Explications :  

Sur les seize joueurs qui composent l’équipe du Qatar, qualifiée pour la finale du Championnat du monde de hand, seulement cinq sont qataris (Kamalaldin Mallash, Abdulla Al-Karbi, Hamad Madadi, Hadi Hamdoon et Ameen Zakkar). Les onze autres viennent des quatre coins du monde (Bosnie, Monténégro, Egypte, Tunisie, Espagne, Cuba, Iran, Syrie et France avec Bertrand Roiné). Comment ont-pu jouer pour le Qatar ? Les dirigeants de ce petit émirat ont sorti leur carnet de chèques. En handball, un joueur non appelé en sélection et qui réside depuis trois ans dans un pays étranger peut intégrer son équipe nationale. Cette souplesse du règlement de la Fédération internationale a donné des idées au Qatar. Ce dernier est donc parti débaucher les meilleurs handballeurs du monde. Et pour les convaincre de devenir qatari, on leur offre outre le salaire, mais la voiture, le logement, l’électricité, l’eau et aucun impôt à payer ! Pour motiver son équipe nationale montée de toute pièce, le Qatar offre une prime est 100.000 euros par victoire à ses joueurs et 1,5 million de dollars en cas de titre en finale !

Le Qatar, désireux de se faire un nom sur la planète football, n’hésite devant rien pour réaliser ses ambitions. Mais ce mondial de handball a suscité de nombreuses critiques et une vive indignation. Beaucoup d’observateurs ont crié au scandale face à cette façon de faire où l’argent décide de tout. Le Qatar, finalement, a acheté une équipe nationale, et même des supporters selon plusieurs sources concordantes, et s’est offert une finale historique. Dimanche, la France affrontera donc demain dimanche  une équipe qatarie qui n’a pas grand-chose de qatari…