Suite et fin de l’épisode du « droit de préemption » invoqué par l’Algérie, 2009, pour l’acquisition de la majorité du capital de l’opérateur Djezzy, filiale du groupe russe Vimpelcom. L’Etat Algérien, via le Fonds national d’investissement (FNI), est désormais détenteur de 51% dans OTA (Djezzy), pour un montant de 2,6 milliards de dollars.

C’est ce vendredi que le ministère des finances, conjointement avec le groupe russe, a annoncé l’acquisition définitive et l’accord final pour l’acquisition par le Fons national de l’investissement (FNI) de 51% du capital d’OTA (Djezzy), avec un prix de cession de 2,643 milliards de dollars. L’accord prévoit également de laisser au groupe Vimpelcom le management de l’entreprise.  »Le Fonds national d’investissement (FNI) a finalisé vendredi l’acquisition de 51% dans OTA (Djezzy) pour un montant de 2,6 milliards de dollars », indique le communiqué du ministère des finances, qui précise que  »le FNI est désormais en partenariat avec Global Télécom Holding (GTH) », une filiale majoritairement détenue par la société Vimpelcom, selon les modalités définies par le pacte d’actionnaires qui a été conclu entre les deux parties.

Lire la suite de l’article sur : zonebourse.com

Notez cet article