On se souviendra longtemps de ce quart de finale à Bata entre le pays organisateur, la Guinée équatoriale et la Tunisie. Un penalty litigieux a fait basculer le match dans tous les sens du terme. L’Equato-Guinéen Javier Balboa qui l’a transformé a aussi marqué sur coup franc.

De notre envoyé spécial à Bata,

Les statistiques peuvent parfois être cruelles. En neuf matches contre les pays organisateurs, la Tunisie n’a jamais remporté une seule victoire en phase finale de la CAN. Mais cette rencontre face à la Guinée équatoriale, les Aigles de Carthage ne risquent pas de l’oublier de sitôt. L’arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn a sifflé un penalty très litigieux en faveur de la Guinée équatoriale dans les arrêts de jeu du temps règlementaire, transformé par Balboa (90e+3). Du coup, il y a eu une prolongation où le même joueur a fait la décision sur un coup franc (103e). Dès le penalty, le match a pris une drôle de tournure, les esprits se sont échauffés. Des militaires se sont positionnés au bord du terrain et la prolongation a dû sembler interminable pour les Tunisiens qui n’y arrivaient plus.

Lire l’intégralité de l’article sur RFI