Le comité directeur de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a rejeté ce mercredi formellement les sanctions sportives de la CAF prises à l’encontre de son équipe nationale (interdiction de participation aux CAN 2017 et 2019) ainsi que les amendes financières.

C’est ce qu’a indiqué la Fédération marocaine, dans un communiqué, à l’issue de sa réunion tenue mardi. «Le Comité directeur est grandement étonné des décisions prises par la CAF, et affirme qu’elles ne correspondent en rien aux conclusions de la réunion tenue préalablement au Caire avec le Président de la CAF», indique-t-on du côté de la FRMF qui ajoute : «Le Comité Directeur de la FRMF a décidé de laisser la latitude à M. le Président de la FRMF pour prendre toutes les dispositions et mesures qu’il jugera appropriées et veillera à tenir l’opinion publique informée sur les développements futurs que connaîtra ce dossier».

Il faut rappeler qu’en plus de la sanction sportive, le Maroc doit s’acquitter d’à peu près 10 millions de dollars d’amende. Un million de dollars d’amende prévue dans le règlement de la CAN et un peu plus de 8 millions d’euros en «en réparation de l’ensemble des préjudices matériels». Le Maroc avait pris la décision de ne pas organiser la CAN 2015 en demandant son report, au mois d’octobre dernier, par crainte du risque de propagation du virus Ebola. Un argument qui n’a pas convaincu la CAF qui a confié l’organisation de cette édition à la Guinée Equatoriale.

Elyas Nour