La CAF a été clémente avec la Guinée équatoriale suite aux incidents qui ont fait 36 blessés jeudi lors de la demi-finale de la CAN 2015 face au Ghana.

Sévère avec le Maroc, la CAF a en revanche été indulgente avec la Guinée-équatoriale. Le jury disciplinaire de la Confédération africaine s’est contenté d’infliger une rencontre à huis clos avec sursis à la Guinée-équatoriale et une amende de 100 000 dollars (environ 88 000 euros) au lendemain des débordements provoqués par les supporteurs du Nzalang Nacional dans le stade de Malabo, lors de la demi-finale de la CAN 2015 entre la Guinée équatoriale et le Ghana (0-3), qui ont fait 36 blessés

Lire la suite de l’article sur Eurosport

Notez cet article