« Un Yahoudi (juif) n’a pas sa place en Algérie », « nous enterrons un sioniste en plein coeur d’Alger », « Houari Boumédiène se retourne dans sa tombe. Un juif français enterré avec les honneurs chez nous ! », « Les colons sont de retour en Algérie et Israël se frotte les mains », la liste des commentaires idiots, méchants, racistes et haineux est encore longue pour ne pas dire interminable. Ce vendredi 13 février a été marqué par une pluie d’imbécillité qui s’est abattue sur les réseaux sociaux. 

Certains internautes algériens qui ignorent tout de l’histoire contemporaine de leur pays ont déversé tout leur mépris sur cet événement symbolique qui a vu le retour dans sa terre natale de Roger Hanin. Un juif, certes, mais aussi Algérien puisqu’il est né ici à Alger le 20 octobre 1925 à Bab El Oued. Roger Hanin n’a jamais soutenu le colonialisme français barbare et ses crimes atroces. Il a toujours clamé son attachement à une Algérie Indépendante. «Je dois à l’Algérie d’avoir vécu de soleil, d’avoir été nourri de son amour pudique et braillard, excessif et profond, ensemencé des cris de la rue, où j’ai appris la vie, la lutte, la fraternité…», écrivait Roger Hanin en 1999.

Advertisement

roger hanin alger

Lors des événements tragiques de la décennie noire,  il a manifesté toute sa solidarité avec ses compatriotes algériens : «Je ne crois pas que Dieu veuille ce sang. Le Coran n’a jamais imaginé des scènes aussi déshonorantes, des sacrifices aussi écœurants. Je ne suis pas musulman. J’en arrive à le regretter car aujourd’hui je pourrais parler plus haut, plus fort. Je suis juif et je dois une gratitude éternelle à l’Algérie d’avoir gardé sur sa terre et dans sa chair, des centaines de milliers de Juifs pendant des siècles et des siècles jusqu’à l’arrivée des Français, qui ont trouvé en envahissant le pays une communauté israélite intacte, heureuse et différente ; c’est cela l’Algérie… c’est cela l’islam : le respect, la tolérance, l’amour.»

Aujourd’hui, ceux qui confondent Roger Hanin avec d’autres partisans du colonialisme français ou du sionisme font preuve d’une idiotie sans pareille. Sa famille avait compris très tôt le nécessaire combat des Algériens pour l’Indépendance. Oui, il y avait en Algérie, des juifs plus courageux et plus honnêtes que de nombreux musulmans qui avaient choisi, comme les harkis, le camp de la France. Ces juifs méritent, désormais, tout notre respect et notre considération. Quand à ces racistes et antisémites ingorants, le mieux que vous puissiez faire est de… fermer vos gueules !