L’entêtement des pouvoirs publics à poursuivre coûte que coûte les forages des puits-pilotes de gaz de schiste ne fait que consolider la détermination des citoyens d’In Salah à maintenir la mobilisation jusqu’au renoncement, du moins temporairement, à l’exploitation de ce gaz non-conventionnel en Algérie.

Au lendemain de la nouvelle sortie médiatique du PDG par intérim de Sonatrach, Saïd Sahnoune, qui a réitéré la décision de la compagnie nationale de poursuivre les forages du gaz de schiste dans le bassin d’Ahnet, des citoyens d’In Salah, contactés par nos soins, sont unanimes à qualifier d' »irresponsables » les propos de Saïd Sahnoune qui, selon eux, pousse « au pourrissement » au lieu de « prendre en compte les revendications légitimes des citoyens qui se soucient de l’avenir de tout le pays et des générations futures ».

Sur le terrain, la mobilisation citoyenne a été au rendez-vous ce lundi 9 février 2015 à In Salah. Outre le sit-in permanent observé depuis le 1er janvier dernier sur l’esplanade du siège de la daïra, plusieurs centaines de personnes, notamment des élèves et des étudiants, ont battu le pavé à travers les artères principales de la ville pour réitérer, eux aussi, leur « unique revendication » qui consiste en l' »arrêt des forages » et l' »annonce publique par le gouvernement d’un moratoire sur l’exploitation du gaz de schiste à travers tout le pays », a-t-on appris de sources concordantes.

Une contestation protée aussi par les femmes

Selon nos sources, en début d’après-midi, plusieurs véhicules ont été mobilisés pour transporter des manifestants au bassin d’Ahnet, à une trentaine de kilomètres de la ville, où ils devraient organiser un rassemblement pour « contraindre les exploitants à mettre à l’arrêt les appareils de forage ». Quoique des actions similaires avaient eu lieu la semaine dernière, la nouveauté cette fois c’est « la présence de femmes parmi les citoyens qui ont fait le déplacement ». « Une dizaine de fourgons ont été remplis de femmes avant de prendre la direction de Gor Mahmoud (lieu des forages) où elles manifestent, à côté de leurs frères actuellement », soulignent nos sources ».

Notez cet article