Les membres du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) ont exprimé, aujourd’hui, leur solidarité avec leur président, Issa Hayatou, qui a été fortement critiqué ces derniers jours, après le match des quarts de final de la CAN 2015.

La rencontre qui a opposé la Tunisie à Guinée Equatoriale s’est terminée par la victoire controversée des Equato-Guinéens. Ils ne l’ont remporté que grâce à l’arbitre de la rencontre qui avait sifflé un penalty non valable lors de la dernière minute permettant à l’équipe hôte de la CAN 2015 d’égaliser.

La Guinée Equatoriale s’est imposée par la suite lors des prolongations sur le score de 2 buts à 1. Pour beaucoup, la CAF aurait «rendu service» à ce pays qui avait sauvé la face de la Confédération en acceptant d’organiser cette édition après le retrait du Maroc. «Considérant les progrès notables enregistrés dans le développement du football africain, et la notoriété croissante des compétitions de la CAF dont le nombre est passé de trois (3) à onze (11) depuis 1988 et l’élection de Issa Hayatou à la présidence de la Confédération Africaine de Football ; Considérant l’amélioration de la représentation et de la représentativité de l’Afrique dans toutes les compétitions mondiales et au sein des instances dirigeantes du football mondial depuis la même année. Rappelant que la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Orange a pu se dérouler en Guinée Equatoriale grâce à l’entregent du président de la CAF, Issa Hayatou, qui malheureusement a fait l’objet d’une campagne  désobligeante par une presse partisane; Dénonce la stratégie qui consiste à utiliser le président de la CAF comme bouc émissaire par ceux qui cherchent  par tous les moyens à s’acheter une bonne conscience», indiquent ce vendredi les membres du Comité exécutif dont fait partie Mohamed Raouraoua.

Le CE exprime ainsi «son soutien total, inconditionnel et sans réserve au président de la CAF, Issa Hayatou, et à l’ensemble des dirigeants du football africain ; et exprime ses sincères remerciements au président de la CAF pour son implication permanente dans le développement du football en Afrique».

 Elyas Nour

Notez cet article