Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) fête, le 10 février, ses 26 ans d’existence. A l’occasion, le président de cette formation, Mohcine Belabbas, a prononcé à Alger un discours dans le quelque il est largement revenu sur les grandes questions du moment. Notamment sur la révision de la Constitution et l’exploitation du gaz de schiste.

Pour Belabbas, le débat sur la révision de la Constitution « est encore une fois détourné et perverti par la famille du FLN à travers une initiative visant à créer l’illusion d’un consensus national pour mieux brouiller les enjeux. » Il en est de même pour la conférence nationale de consensus que propose le FFS qui est qualifiée de  « la feuille blanche proposée à la lecture (qui) est déjà pleine de ratures ».

« La décision de création de nouvelles wilayas déléguées ne sont que des solutions de replâtrage augmentant les paliers administratifs déjà pléthoriques et le nombre de fonctionnaires du secteur improductif, de surcroit au moment où les recettes du pays s’amenuisent. Ces structures administratives seront encore une fois dirigée par les membres de la tribu érigés en clientèles qui ne feront qu’accroître la frustration des exclus qui sont forcément la majorité », ajoute le président du RCD qui rappelle que son parti a déjà proposé une « régionalisation modulable » pour faire face au problème des collectivités locales.

E. W.