Le P-DG de Naftal, Saïd Akretche, a affirmé, hier, en début de soirée, qu’il n’y plus de problèmes d’approvisionnement en carburant sur toute l’étendue du territoire national.

Il a expliqué, dans une déclaration faite à l’APS, que la carburant est disponible sur l’ensemble du territoire. Selon lui, les récentes perturbations, où les stations d’essence ont connu une certaine tension, sont dues aux mauvaises conditions météorologiques qui ont sévi sur certaines régions et qui ont freiné, quelque peu, l’approvisionnement. Il a précisé, par exemple, que certaines quantités se faisaient acheminer par bateau, alors que cela n’a pas été possible pendant près de 20 jours. Une situation, ajoute-t-il, maîtrisée finalement puisqu’un stock de pas moins de 400 000 tonnes, suffisant pour 12 jours, a été mis sur le marché.

Le premier responsable de cette entreprise a indiqué que Naftal distribue ordinairement 39 000 tonnes par jour. Or, ces trois derniers jours, elle a mis sur le marché pas moins de 45 000 tonnes. Saïd Akretche a tenu à signaler que c’est beaucoup plus la région de l’Est, notamment les wilayas de Khenchela, Bordj Bou Arréridj, M’sila et Sétif, qui a été touchée par ces perturbations, alors que dans la capitale l’approvisionnement s’est fait normalement. Naftal a procédé, dès lors, à un rééquilibrage en transférant certaines quantités vers ces régions. C’est ainsi, insiste-t-il, que la situation a commencé à se stabiliser. Il faut dire que dès qu’il y a des tensions sur le carburant dans une région, c’est toutes les autres wilayas qui sont touchées par un vent de panique. Souvent, les automobilistes, par crainte d’être à leur tour touchés par la pénurie, se ruent sur les stations d’essences.

Elyas Nour

Notez cet article