Nos infrastructures de santé ne sont pas à la hauteur de la demande. Notre système de santé est défaillant. Nos services d’urgence ne sont même pas en mesure de prendre en charge les malades. Voilà brossé le tableau désolant des soins médicaux en Algérie. Cette réalité vient une nouvelle fois d’être confirmée par un récent classement effectué par The World’s Leading Medical & Travel Security (International SOS) qui classe l’Algérie parmi les pays à haut risque et où « il ne faut surtout pas tomber malade ».

 Le classement 2015, effectué par The World’s Leading Medical & Travel Security (International SOS) et portant sur les pays du monde dans lesquels il ne faut surtout pas tomber malade, vient de classer notre pays parmi les plus défaillants en matière de soins médicaux. Le classement est loin d’être valorisant pour l’Algérie, surtout si l’on apprend que l’International SOS invite les voyageurs à éviter de se rendre dans notre pays, considéré comme à haut risque. Le classement qui classe l’Algérie juste derrière la Tunisie et le Maroc évalue les risques dans plusieurs pays du monde et ce, en se basant sur les quelque 300 000 incidents intervenus au cours de l’année 2014 et qui lui ont été rapportés par les compagnies d’assurances.

 L’Algérie se trouve donc parmi les destinations que les voyageurs devraient éviter, selon le classement effectué par cet organisme d’assurance santé mondiale qui a été relayé par le journal américain The Washington Post sur son site officiel. Il indique qu’en matière de prise en charge médicale, l’Algérie était vraiment désavantagée et ce, en raison de la qualité de ses services d’urgence qui ne sont disponibles que dans les grands centres urbains, tandis que dans les zones éloignées, l’accès aux médicaments et aux soins de qualité est limité. Le classement a, par ailleurs, révélé que les soins médicaux et la prise en charge des étrangers dans plusieurs pays du continent africain sont nettement déficients. L’Afrique de l’Ouest, frappé par le virus Ebola a été considéré pays à risque extrême, tandis que l’Algérie et l’Egypte ont été classées pays à haut risque. La Tunisie, le Maroc et l’Afrique du Sud se trouve en meilleure position. Placés pays à risque moyen, les soins médicaux qui y sont assurés aux étrangers sont nettement meilleurs comparativement aux autres pays africains.

 Nourhane S.