Les travailleurs de l’usine de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) observent, depuis trois jours, un sit-in devant le siège de leur entreprise, à Rouiba, pour protester contre l’accaparement par l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout d’un terrain appartenant à leur usine.

Des sources locales ajoutent que des centaines de travailleurs campent sur place afin de faire entendre leurs doléances. Ils protestent contre « la passivité des pouvoirs publics ». Des sources locales affirment également que le transporteur Mahieddine Tahkout a chargé ses chauffeurs de placer des bus et camions dans un terrain vague appartenant à la SNVI. « Cela dure depuis trois jours », s’insurgent des syndicalistes.

Il y a quelques jours, les syndicalistes de la zone industrielle de Rouiba avaient observé un sit-in pour protester contre la velléité de certains responsables de « privatiser » les entreprises publiques. Une information démentie, depuis, par Ali Haddad, président du Forum des chefs d’entreprises (FCE).

Essaïd Wakli

Notez cet article