Plusieurs internautes ont accusé la chaîne de télévision Ennahar TV d’exhibitionnisme et se sont indignés après la diffusion, lors de l’émission «derrière les murs», de l’histoire d’un jeune couple dont le père ne reconnaît pas son enfant et accuse son épouse, Fatiha, de ne pas vouloir quitter le milieu de «cabaret» dans lequel elle évolue.

 «Personne n’a le droit de dévoiler la vie intime d’un couple sur le plateau d’une télé devant des millions de téléspectateurs », s’est indignée une internaute. Un autre internaute a accusé la chaîne de vouloir augmenter son taux d’audimat à tout prix sans aucune considération, ni respect de l’intimité des citoyens. L’histoire de Fatiha, cette jeune femme qui accuse son ex-époux de ne pas vouloir reconnaître sa fille et de ne pas vouloir assumer sa responsabilité en la prenant en charge a fait le tour des réseaux sociaux après sa diffusion, le 11 février dernier, sur la chaîne de télévision Ennahar TV.

Advertisement

Le face à face entre le couple a vite viré à une lutte féroce quand le prédicateur salafiste Chemseddine a accusé la mère de ne pas être une «maman digne de confiance pour pouvoir élever son enfant » en lui disant que seule une maman correcte mérite la garde de l’enfant selon la religion et la loi algérienne. À ce moment, Fatiha a quitté le studio, en larmes, en criant «Hasbi Allah Wa Niema El Wakil». Elle n’est revenue que quelques minutes après pour dire que « celui qui était autrefois son mari n’a pas hésité à lui faire une vidéo et des photos compromettantes alors qu’elle était légitimement sa femme ». «Je n’ai plus d’honneur à cause de lui, mais toute la société prend sa défense, me condamne et je me retrouve seule», conclu-t-elle.

 

Nourhane. S.