Les membres de Rotary Club d’Alger-Est ont brillamment réussi le pari dans leur action de collecte de sang pour les enfants thalassémiques. Une opération qui s’est déroulé, avant-hier lundi et hier mardi, à l’intérieur de l’usine Bimo, située dans la zone industrielle de Baba Ali, au sud d’Alger.

La route menant vers l’usine Bimo, située dans la zone d’activités de Baba Ali est cahoteuse. Une multitude de camions semi-remorque se succèdent, dans un grand nuage de poussière, sur l’étroite route qui mène vers cette zone industrielle des plus dynamiques de la région.

Tôt le matin, les membres de Rotary Club d’Alger-Est sont déjà sur place. Les deux chefs de cette mission, le Dr Kessal Kheireddine et le Dr Tarakli Rachid, accompagnés du président de cette association, M. Bourkaïb Chafik, s’affairent sur les dernières retouches pour entamer l’action de collecte. Ils sont, au total, huit membres de Rotary Club à honorer le rendez-vous. Pour la majorité, ce sont des cadres qui ont mis leur travail en veilleuse, l’espace d’une journée de volontariat, pour servir une cause noble. Le genre d’actions que les membres de cette célèbre association mènent de manière régulière.

rca
Les membres de Rotary Club Alger-Est dans l’infirmerie de la biscuiterie Bimo.

Les employées de Bimo, l’une des plus célèbres biscuiteries algériennes, s’attellent à préparer le terrain pour l’équipe médicale venue du CHU de Bab El Oued. Une ambiance bon-enfant y règne en cette matinée printanière. Les responsables de cette biscuiterie, qui emploi des milliers de jeunes garçons et jeunes filles de la région, n’ont pas hésité un instant à ouvrir les portes de leur usine pour accueillir cette noble action à l’endroit les enfants thalassémiques.

«Il y a environ 2000 enfants atteints de cette maladie rare en Algérie. Ils sont répartis notamment dans les régions nord-est du pays.  La thalassémie est une maladie héréditaire qui provoque une anomalie au niveau des globules rouges. Le malade doit subir une transfusion sanguine toute les trois semaines », explique Mourad Vialin, membre de Rotary Club.

Aux environs de 10h30, tout est fin prêt pour entamer l’opération. L’équipe médicale du CHU de Bab El Oued, composée de deux médecins spécialistes, Dr Bourouba et Dr Ben Hadda, ainsi que deux infirmières, a pris place dans une salle aménagée et équipée à cet effet. Une salle qui sert habituellement d’infirmerie. Les chefs d’équipes de Bimo s’entendent à faire relayer les employé(e)s par service, de manière à ne pas pénaliser le fonctionnement de l’usine.

membres
Les donneuses de sang se bousculent pour sauver les enfants atteints de Thalassémie.

A peine entamée, l’opération enregistre un engouement au sein des travailleurs. Une queue se forme raidement devant l’infirmerie. Elle est composée d’une majorité écrasante de jeunes filles. Celles-ci sont soumises aux formalités d’usage: Répondre aux questions du Dr Bourouba, se faire prendre la tension artérielle et remplir un petit formulaire de renseignements. «On optimise au maximum notre opération. Ainsi on n’aura pas de mauvaises surprises quand on analyse le sang. On ne prélève que sur les gens qui sont en bonne santé», précise Dr Bourouba. En contrepartie de ce prélèvement, « le donneur se voit délivrer une carte et bénéficie d’un bilan sanguin gratuitement », confie Chafik Bourkaïb, président de Rotary Club d’Alger-Est. L’opération s’est poursuivie durant toute la journée d’hier.

Notons que la première journée de cette compagne scindée en deux jours, a été menée par Rotary Club Alger-Est en collaboration avec le service de transfusion sanguine du CHU de Béni Messous, chapeautée par le Docteur Salim Nekkal. Pas moins de 80 donneurs ont été enregistrés parmi les employé(e)s de la biscuiterie Bimo. De quoi alimenter, comme il se doit, la banque de sang de cet hôpital.

Au total, l’équivalent de 80 litres de sang a été récolté durant ces deux journées. «Nous sommes très satisfaits. Avec un tel résultat, nous estimons que nous avons bien rempli notre mission à l’égard des enfants thalassémiques », estime M.Bourkaïb.

bimo
Le siège de la biscuiterie Bimo, situé dans la zone d’activité Baba Ali, au sud d’Alger.

De retour à Alger, la journée n’est pas encore terminée pour équipe de Rotary Club. Ils ont rendez-vous au niveau de leur siège situé à Alger-Centre pour une réunion de travail. L’ordre du jour est axé sur les différentes actions qu’ils mènent à travers le pays. Ce soir, un représentant de l’UNICEF est venu pour présenter le projet de cette institution de l’ONU auquel le Rotary Club d’Alger-Est est associé. Un ambitieux projet qui consiste à ouvrir huit maternelles dans cinq wilayas des Hauts Plateaux et du Grand Sud algérien. Thomas Davin a fait l’exposé de son projet à l’attention de 700 enfants et de 500 parents «dans des zones à fortes disparités ». Ce projet qui s’étendra sur le long terme coutera 250 000 dollars. Une somme qu’ils espèrent récolter à travers des dons et des co-financements.

 Arezki Ibersiene

Notez cet article