Les premiers effets de la chute des prix du pétrole commencent à se faire sentir. La balance du commerce extérieur connaît, pour la première fois depuis 15 ans, un recul considérable.

Ainsi, la balance commerciale de l’Algérie a enregistré un déficit de 341 millions de dollars durant les deux premiers mois de l’année 2015, contre un excédent de 1,71 milliard de dollars à la même période de 2014, a appris l’APS auprès des Douanes algériennes.

Sur la période janvier-février 2015, les exportations algériennes se sont établies à 7,72 milliards de dollars (mds usd) contre 10,82 mds usd sur la même période de 2014, soit une baisse de 3,1 mds usd (-28,6%), indique le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).

Quant aux importations, elles se sont chiffrées à 8,06 mds usd contre 9,11 mds usd durant la même période de l’année écoulée, en baisse de 1,05 mds usd (-11,44%).

Cette tendance confirme les craintes des analystes quand à l’impact de la chute des prix du pétrole sur les finances du pays. La preuve en est que pour combler le déficit, les autorités font recours aux réserves de changes.

 E.W.

Notez cet article